Le sexe naruto sexe rapide

le sexe naruto sexe rapide

Elle passa alors ses jambes derrière Naruto qui s'assit en tailleur, ce qui l'amena directement vers les seins de la belle, qu'il pris soin bien sur de lécher ardemment.

Naruto fut le dernier a arriver au QG sous les regards de ses coéquipiers qui se doutaient bien de se qu'il avait fait de son temps libre. Je compte sur vous pour faire le grand ménage. Débrouillez vous pour que personne ne sorte de la maison.

D'après une conversation téléphonique qu'a surpris Shika, les hommes de la famille seront réunis dans le grand salon tandis que les femmes et enfants seront a l'étage. Bien sur le mot d'ordre c'est aucun survivant. Pas d'état d'âmes…Je veux du travail propre, sans indices, n'omettez rien!

Elles ont proposer de s'occuper des hommes… J'y est adjoins Lee, Naruto, et Neji. Chôji, Kiba et Shikamaru a l'étage et le reste vous fouillerez la maison a la recherche d'éventuels témoins, survivants ou autre…puis brûler tout. Tout le monde a compris? Au QG, Kakashi relisait quelques dossiers sur les membres de cette famille. Quelqu'un tapa a la porte. Iruka s'était assis en face de Kakashi et le regardait bizarrement.

Soudain Kakashi bondi de son bureau et attrapa Iruka par le col. Kakashi et Iruka s'empressèrent de s'embrasser, ainsi il passa par dessus le bureau de son amant pour le serrer contre lui.

Iruka s'exécuta sans attendre, tout en défaisant la chemise du chef de la sécurité de Konoha. Il passa alors la main sur son torse pâle. En moins de deux, Iruka avait les doigts de son amant dans la bouche et les suçotaient rapidement. Une fois bien humidifiés Kakashi inséra un premier doigt, puis un second, et enfin un troisième. Il prit quand même le temps de bien préparer Iruka puis fit glisser son pantalon ainsi que son boxer a ses chevilles, et commença a pénétrer Iruka avec douceur.

Celle ci fut passagère. Iruka était accoudé au bureau de Kakashi et gémissait bruyamment… l'argenté commença des mouvements de bassin plus ample et plus profonds, son compagnon hurla de plaisir et l'encouragea a continuer de plus belle.

Puis Iruka jouit et Kakashi le suivi de prés. Après cette étreinte, courte mais intense, Kakashi se rhabilla rapidement, ainsi qu'Iruka qui parti très rapidement du bureau après s'être échangé un baiser court mais aussi intense. Le lendemain soir était arrivé bien vite et ont pu voir sonné a l'entrée des Kuriyama 3 bombes: Sakura portait une minijupe en cuir avec un petit haut ayant un décolleté a s'en faire décroché la mâchoire.

Ino portait une robe aussi courte que la jupe de sa consoeur, et Hinata un pantalon moulant en cuir qui faisait ressortir ses formes et d'un haut du même acabit que Sakura.

Elles pénétrèrent dans le salon ou étaient assis 5 hommes, d'environs 50 ans, déjà bien partis dans la soirée. Kuriyama demanda a Ino un streap tease qu'elle exécuta sur le champs….

Pendant que les hommes bavaient devant une Ino qui ondulait ses hanches sensuellement, Hinata se proposa d'aller leurs servir un verre. Bien sur elle y mis un somnifère assez dosé pour endormir un cheval.

Les 5 hommes s'assoupirent rapidement. Ino se rhabilla et Sakura alla ouvrir la porte a l'équipe masculine qui attendait bravement devant la porte d'entrée. Il fouillèrent la maison, a la recherche de documents, de drogue et autre. C'était avant tout un repérage des lieux pour la soirée de la semaine prochaine.

Bien sur avant de repartir, il ne manquèrent pas de reluquer les 3 canons qu'ils ne pouvaient pas avoir…. Les 5 pervers se réveillèrent. Ils tombèrent dans le panneau et trop dans les nuages pour demander leurs restes, ils payèrent les filles qui partirent peu après.

Cette nuit la, on pu voir un Kiba surexcité monter dans la chambre de Tenten, suivi de près par Sasuke qui pénétra comme un voleur dans celle d'Ino et Shikamaru dans celle de Sakura… Le reste du groupe s'était fait un bain de vapeur, accompagné par quelques filles du bordel.

Naruto lui avait préférer rentrer chez lui, ayant déjà eu assez d'exercice ce jour la… Ce qui n'était apparemment pas du goût d'Hinata qui voulait oublier la soirée qu'elle avait passé avec les 5 vieux pervers….

Elle pénétra alors dans l'appartement de Naruto par effraction. Celui ci avait bien senti que quelqu'un était chez lui. Il resta dans son lit jusqu'à ce que le fameux inconnu franchisse la porte de sa chambre. Il bondi alors de son lit et assena un violent coup de pieds dans le ventre du visiteur.

Et il comprit son erreur, un peu trop tard d'ailleurs… Hinata avait eu le souffle coupé par le choc. Naruto alluma la lumière et vit alors une créature vêtue de cuir se tenant le ventre pliée en deux….

Elle l'embrassa et il la porta jusqu'à son lit où il l'a déposa délicatement. Il s'était habitué a ses yeux blanc et il les trouvaient même sexy… Il la déshabilla du regard. Elle se mit a genoux sur le lit et défi son haut, puis enleva son pantalon a l'aide de se dévouer Naruto. Son corps était a damner un sain. On pouvait qualifié Hinata comme étant une accro au sexe.

Et c'était du goût de Naruto qui aurait tué pour satisfaire son ange du sexe… Faire l'amour avec Hinata était un privilège que peut de monde connaissait. Elle déshabilla alors le blond qui n'en perdait pas une miette.

Elle caressa les bourses de son amant, les faisant rouler dans sa main, les pétrissant doucement. Elle exerçait une pression avec ses lèvres autour de la verge du blond qui tremblait de plaisir. Elle pompait son membre avec gourmandise et prenait soins de ne pas lui faire mal. Comme a son habitude Naruto posa sa main sur l'épaule d'Hinata pour lui signifier qu'il allait bientôt éjaculer.

Cette fois si elle redoubla d'ardeur et le blond fondit dans sa bouche en poussant un râle sourd. Naruto se dit que la coquine avait tout prévu, comme il n'allait pas rebander tout de suite, il aurait été obliger se s'occuper un peu d'elle… De toute façon, il l'aurait quand même fait, c'était pour lui un véritable plaisir de la sentir vibrer entre ses lèvres.

Il embrassa alors sa compagne et fit semblant de se retourné pour dormir. Hinata vexée le frappa, mais avant que sa main arrive sur la joue du blond, celui ci lui pris le poignet et la plaqua sur le lit. Naruto embrassa tout d'abords les seins rebondis et moelleux d'Hinata puis descendit encore plus bas pour lui lécher le nombril, enfonçant sa langue au plus profond, comme pour lui montrer un avant goût de se qu'il allait lui faire. Il arriva enfin a l'entre jambe d'Hinata qui émit un petit gémissement, ce qui excita encore plus Naruto ; il caressa d'abords de sa main l'échancrure humide et chaude qui réclamait son sexe.

Il plongeât la tête alors sur le petit bouton rouge qui faisait tellement réagir son amie. Il ne faisait qu'effleurer celui que déjà Hinata poussait un soupir de plaisir. Qu'elle surprise il avait eu quand il coucha pour la première fois avec Hinata. Enfin ceci est une autre histoire.

Elle lui avait appris les rudiments du sexe. Une visite touristique du corps d'Hinata… Naruto jouait donc avec la partie érectile de sa demoiselle qui enchaînait soupirs, gémissements, cris, tremblements et autres…. Une fois qu'elle eu son premier orgasme de la soirée il lécha avec soin l'entre jambe encore humide réclamant son sexe.

Celui ci avait largement eu le temps de rebander comme un cheval et enfonça avec douceur son membre gonflé dans la petite ouverture que lui offrait la brune.

Leurs respirations étaient saccadée. Les coups de rein de Naruto faisaient aller et venir la poitrine d'Hinata qui criait a chaque va et vient de son blond. Il se demanda, pendant qu'il continuait son labeur ce qui pourrait augmenter le plaisir de sa belle. Hinata vit parfaitement l'excellente idée de Naruto.

Elle acquésia et Naruto stoppa ses mouvement, toujours en Hinata. Un deuxième Naruto apparu et se plaça sous Hinata et commença a lécher ses seins. Le clone disparut et Naruto jouit sentant le vagin de la brune se resserrer sur sa verge tendue.

Il s'étendit alors sur le lit laissant Hinata se blottir sur lui, elle passa une jambe sur lui et embrassa son torse bronzé. Je le sentis le prendre entre ses dents puis y passer sa langue pour mieux le savourer.

Je la fis remonter plus haut sur le lit et me mis sur elle avant de reprendre sa bouche. Elle était déjà bien lubrifié ,je ne devrais pas avoir de problème ,si elle restait toujours aussi réceptive.

Je déplaçais alors mon sexe vers son clitoris et le frotta contre celui-ci, se qui la détendit tout aussi vite. Je repris son sein en bouche et donna des coups de langue circulaires sur celui-ci. Sakura étouffa son cri dans mon cou et je sentis ses ongles me déchirer les épaules lorsque je brisais enfin sa virginité. Je serrais les dents et me dis que comme cela nous étions quitte pour ce qui était de la douleur.

Je me déversai en elle dans un long cri rauque. Je pleure juste parce que …Comment te dire. A ces mots, je lui fis à nouveau un baiser. Et même si je ne suis pas le plus grand des orateurs je ne pouvais me permettre de rester muet devant un tel compliment.

Il me souleva, je poussai un petit cri de surprise. Alors laisses-moi être galant pour une fois, veux-tu me dit-il avec le regard assombrit. Avais-je dit ou fait quelque chose qui lui avait déplu sous la douche? Je me tournai vers lui pour le saluer avant de partir.

Et peut-être arriverais-je à la posséder de nouveau. Dans la cuisine, nous nous affairions à préparer le déjeuner. Elle me demanda des conseils culinaire que je lui donnai puis nous passions à table où nous mangions en silence. Elle se plaqua contre moi et passa ses bras autour de mon cou. Je me sentis soulever de terre puis délicatement déposer sur le bord du plan de travail.

Il se plaça entre mes jambes écartées sans pour autant arrêter notre baiser. Il passa sa main sur ma cuisse et la glissa sous ma culotte où il me caressa doucement le sexe.

Il me suivit de peu en déposant sa semence en moi puis il posa sa tête dans le creux de mon épaule, le temps de retrouver son souffle. Une fois nos sens retrouvés nous nous séparâmes et rajustâmes nos tenues. Nous dinions rapidement puis après avoir refusé que je fasse la vaisselle, je lui annonçais mon départ. Il proposa de me raccompagner jusque chez moi. Et puis tu as ta vaisselle à nettoyer. Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi.

A savoir, quand nous reverrons-nous? Dis-moi, ce qui te semble le plus raisonnable pour toi. Donc je décidais de couper la poire en deux. Elle se mit sur la pointe des pieds et me fit une bise sur la joue puis elle ouvrit la porte et me laissa seul avec mes pensées plus ou moins lugubres. Et pour une fois depuis des lustres, je dormis comme un bien heureux.

Je la regardais dormir à côté de moi ,cela faisait presque trois mois que nous vivions notre relation ,si on pouvait appeler cela comme ça. Avec le temps nous avions bafoué toutes les règles que nous avions dressé peu de temps après notre accord.

A peine avions nous fini de nous rhabiller que notre baka de renard arriva. Tous les endroits de la maison de Sasuke avaient été le théâtre de nos jeux érotiques et sulfureux ainsi que celle de mon appartement. A part quand il devait partir pour des missions dont je ne faisais pas parti. Je regardais dans la pièce puis ne voyant personne je partis voir au bout de la pièce où se trouvait le cabinet de toilette. Ce fut le bruit de la clenche qui me stoppa dans mon élan. Je reconnu immédiatement son odeur ,bien heureusement pour lui ,sinon il aurait traversé la fenêtre en volant.

Ma petite culotte avait mystérieusement disparu ainsi que son pantalon. Avec le temps ,nous nous comportions presque comme un couple. Attention il était tendre et attentionné avec moi et me glissais souvent des mots tendres mais tout cela restait dans le cadre de notre partenariat.

Je partis sous la douche en ne cessant de penser au lendemain et donc à la fin de notre entente mutuelle. Accepterait-elle et ce même si elle avait un côté fleur bleu? Cette simple pensée me donna une impression de malaise.

Nous avions pratiquement tout expérimenté ensemble sauf les trucs un peu trop lubrique ou violent. Je passais ma langue entre ses lèvres pour entrainer la sienne dans une danse lascive. Nous nous étions déshabillés très rapidement et elle se retrouva coincée et nue contre la porte. Je descendis de sa bouche à son sexe en goutant son corps sur toute la longueur.

Elle caressa mon membre elle aussi avec sa main mais surtout avec sa bouche puis je la fis mienne là debout tout contre la porte. Lui répondis-je médusé mais très tenté par cette proposition particulièrement alléchante. Je vis apparaitre devant mes yeux ébahis un tube de lubrifiant. Je me mis à rire. Je la pénétrais doucement pour ne pas lui faire trop de mal. Je continuais ma pénétration centimètre par centimètre quand elle fut décontractée ,une fois entièrement en elle ,je lui demandai si cela allait et elle me répondit que je pouvais continuer.

Je pus alors prendre de la vitesse et nous atteignirent tous les deux un orgasme fulgurant. A peine debout , je le vis sortir de la salle de bain avec une petite serviette autour de la taille. Je le détaillai un moment ,il était vraiment sublime.

Tout cela allait me manquer ,il allait me manquer ainsi que la chaleur de ses bras , la douceur de ses caresses sur mon corps. Il pouvait se montrer sombre et froid mais jamais violent ,avec une femme je veux dire. Je passais devant lui en vitesse en lui lançant un rapide bonjour puis partis sous la douche ,moi aussi.

Où je laissais libre cours à mes larmes. Il relâcha ma bouche et me garda contre lui puis il me laissa finalement partir pour que je me prépare pour une dure et longue journée de travail. Etait-il content que notre histoire se termine à minuit. Je passais mes heures de travail dans les nuages en me posant énormément de questions.

Pouvais-je lui demander de continuer notre aventure juste pour le plaisir? Elle avait des nausées et aussi des vomissement depuis quelques jours mais comme elle était affiliée à notre hokage ,je dus lui envoyer. Mais bon je me sentais parfaitement bien ,juste un peu fatiguée par mes courtes nuits mais bientôt cela serait terminé. Mais où était-elle, bon sang? Je la fis se diriger directement dans ma chambre où elle me laissa pour se nettoyer rapidement puis revint vers moi encore habillée.

Moins de cinq minutes plus tard, elle dormait comme une masse. Je lui déposais plusieurs baisers papillons sur son visage.

Je ne sais pourquoi mais je ressentais le besoin de ce petit rituel tous les soirs où je dormais à ses côtés. Je la regardais dormir et pris alors une grande décision. Alors autant que je lui fasse ma demande mais acceptera-t-elle? De toute façon ,elle ne pouvais que refuser. Celui-ci avait passé un bras en travers de ma taille et me tenais fermement contre lui. Avec quelques mouvements de hanches contrôlée je lui fis reprendre de la vigueur puis je me déhanchai sur lui avec frénésie puis lorsque je fus foudroyer par la jouissance ,il reprit les choses en main.

Nous étions allongés tous les deux côtes à côte essoufflés et en nage mais comblés. Cela me ferai presque regretter de mettre fin à cette liaison. Il se redressa sur un coude et me regarda dans les yeux avec une lueur étrange qui se reflétait au fond de ceux-ci.

Alors ça te dis Samedi? Elle me laissa là, seul dans mes pensées amères après ses merveilleux moments passés ensemble. Dorénavant, je la voyais autrement que comme mon amante que je culbute sans que tout le monde ne soit au courant. Elle méritait plus que ça, je voulais plus pour elle que ce rang de femme objet.

Elle était vêtue de sa tenue médicale ,les bras chargés de dossiers et la voir vêtue ainsi me rendait toujours aussi fou de désir pour elle. Je supportais de moins en moins son absence, toute sa délicieuse et joyeuse petite personne me manquait. Je me réveillais souvent la nuit avec une place vide et froide à mes côtés. Puis je la quittai. Que pouvais-je y faire de toute façon? Je peux vous dire que les murs ont tremblé pendant notre querelle ,tout le bâtiment avait du entendre mes récriminations.

Alors plutôt que de me faire rejeter une fois de plus je préférais végéter seule au fond de mon lit. Et puis quelle importance après tout personne ne venait me voir. Et pourquoi pas après tout, je ne manquerais à personne. Mais elle la soupçonnait de rester cloitrée chez elle. Je ne le connaissait que très peu car la plupart du temps je passais discrètement par sa fenêtre. Mais que lui arrivait-il? Je pense que nous avons dépassé depuis longtemps le stade de la simple amitié.

.

Skype sexe sexe de femme

Elles pénétrèrent dans le salon ou étaient assis 5 hommes, d'environs 50 ans, déjà bien partis dans la soirée.

Kuriyama demanda a Ino un streap tease qu'elle exécuta sur le champs…. Pendant que les hommes bavaient devant une Ino qui ondulait ses hanches sensuellement, Hinata se proposa d'aller leurs servir un verre. Bien sur elle y mis un somnifère assez dosé pour endormir un cheval. Les 5 hommes s'assoupirent rapidement.

Ino se rhabilla et Sakura alla ouvrir la porte a l'équipe masculine qui attendait bravement devant la porte d'entrée. Il fouillèrent la maison, a la recherche de documents, de drogue et autre. C'était avant tout un repérage des lieux pour la soirée de la semaine prochaine. Bien sur avant de repartir, il ne manquèrent pas de reluquer les 3 canons qu'ils ne pouvaient pas avoir….

Les 5 pervers se réveillèrent. Ils tombèrent dans le panneau et trop dans les nuages pour demander leurs restes, ils payèrent les filles qui partirent peu après.

Cette nuit la, on pu voir un Kiba surexcité monter dans la chambre de Tenten, suivi de près par Sasuke qui pénétra comme un voleur dans celle d'Ino et Shikamaru dans celle de Sakura… Le reste du groupe s'était fait un bain de vapeur, accompagné par quelques filles du bordel. Naruto lui avait préférer rentrer chez lui, ayant déjà eu assez d'exercice ce jour la… Ce qui n'était apparemment pas du goût d'Hinata qui voulait oublier la soirée qu'elle avait passé avec les 5 vieux pervers….

Elle pénétra alors dans l'appartement de Naruto par effraction. Celui ci avait bien senti que quelqu'un était chez lui.

Il resta dans son lit jusqu'à ce que le fameux inconnu franchisse la porte de sa chambre. Il bondi alors de son lit et assena un violent coup de pieds dans le ventre du visiteur. Et il comprit son erreur, un peu trop tard d'ailleurs… Hinata avait eu le souffle coupé par le choc. Naruto alluma la lumière et vit alors une créature vêtue de cuir se tenant le ventre pliée en deux….

Elle l'embrassa et il la porta jusqu'à son lit où il l'a déposa délicatement. Il s'était habitué a ses yeux blanc et il les trouvaient même sexy… Il la déshabilla du regard. Elle se mit a genoux sur le lit et défi son haut, puis enleva son pantalon a l'aide de se dévouer Naruto. Son corps était a damner un sain. On pouvait qualifié Hinata comme étant une accro au sexe.

Et c'était du goût de Naruto qui aurait tué pour satisfaire son ange du sexe… Faire l'amour avec Hinata était un privilège que peut de monde connaissait. Elle déshabilla alors le blond qui n'en perdait pas une miette. Elle caressa les bourses de son amant, les faisant rouler dans sa main, les pétrissant doucement. Elle exerçait une pression avec ses lèvres autour de la verge du blond qui tremblait de plaisir.

Elle pompait son membre avec gourmandise et prenait soins de ne pas lui faire mal. Comme a son habitude Naruto posa sa main sur l'épaule d'Hinata pour lui signifier qu'il allait bientôt éjaculer. Cette fois si elle redoubla d'ardeur et le blond fondit dans sa bouche en poussant un râle sourd. Naruto se dit que la coquine avait tout prévu, comme il n'allait pas rebander tout de suite, il aurait été obliger se s'occuper un peu d'elle… De toute façon, il l'aurait quand même fait, c'était pour lui un véritable plaisir de la sentir vibrer entre ses lèvres.

Il embrassa alors sa compagne et fit semblant de se retourné pour dormir. Hinata vexée le frappa, mais avant que sa main arrive sur la joue du blond, celui ci lui pris le poignet et la plaqua sur le lit. Naruto embrassa tout d'abords les seins rebondis et moelleux d'Hinata puis descendit encore plus bas pour lui lécher le nombril, enfonçant sa langue au plus profond, comme pour lui montrer un avant goût de se qu'il allait lui faire.

Il arriva enfin a l'entre jambe d'Hinata qui émit un petit gémissement, ce qui excita encore plus Naruto ; il caressa d'abords de sa main l'échancrure humide et chaude qui réclamait son sexe. Il plongeât la tête alors sur le petit bouton rouge qui faisait tellement réagir son amie. Il ne faisait qu'effleurer celui que déjà Hinata poussait un soupir de plaisir.

Qu'elle surprise il avait eu quand il coucha pour la première fois avec Hinata. Enfin ceci est une autre histoire. Elle lui avait appris les rudiments du sexe. Une visite touristique du corps d'Hinata… Naruto jouait donc avec la partie érectile de sa demoiselle qui enchaînait soupirs, gémissements, cris, tremblements et autres…. Une fois qu'elle eu son premier orgasme de la soirée il lécha avec soin l'entre jambe encore humide réclamant son sexe. Celui ci avait largement eu le temps de rebander comme un cheval et enfonça avec douceur son membre gonflé dans la petite ouverture que lui offrait la brune.

Leurs respirations étaient saccadée. Les coups de rein de Naruto faisaient aller et venir la poitrine d'Hinata qui criait a chaque va et vient de son blond. Il se demanda, pendant qu'il continuait son labeur ce qui pourrait augmenter le plaisir de sa belle. Hinata vit parfaitement l'excellente idée de Naruto. Elle acquésia et Naruto stoppa ses mouvement, toujours en Hinata. Un deuxième Naruto apparu et se plaça sous Hinata et commença a lécher ses seins.

Le clone disparut et Naruto jouit sentant le vagin de la brune se resserrer sur sa verge tendue. Il s'étendit alors sur le lit laissant Hinata se blottir sur lui, elle passa une jambe sur lui et embrassa son torse bronzé. Il passa sa main dans ses cheveux noirs et caressa son cou. Il s'endormirent peu après sans avoir prononcé une seule parole. Plus tard dans la nuit, Naruto fut réveillé par Hinata. Elle dormait mais parlait dans son sommeil, et il pu comprendre 4 mots: Naru je t'aime… Il déposa un baiser sur le fond de sa belle et se redormi le sourire au lèvres.

Pendant ce temps, aux bains, Sakura, Ino, Shikamaru et Sasuke c'était rejoints et avaient commencé a descendre quelques bouteilles de saké dans la chambre d'Ino.

Sur un pari stupide, perdu par les filles, elles avaient du s'embrasser devant les deux mâles. Ce qu'ils ne savaient pas c'est que les filles appréciaient se faire du bien rentre elles. Sasuke et Shika ne comprenaient pas pourquoi ce baiser durait si longtemps et ils virent, avec ravissement que les deux jeunes filles avaient complètement zappé leurs présences.

Enfin, non, vu qu'une fois qu'elles furent en sous vêtements, assez minimaliste d'ailleurs, elles invitèrent les deux jeunes hommes a les rejoindre au plus vite. Ino allongeât Sasuke et commença a le déshabillé, et Sakura fit de même avec Shikamaru et il engagèrent un 69 a 4…finalement Sakura se retrouva a califourchon sur Shikamaru prenant son pied sur sa verge tendue, qui lui, léchait l'entre jambe d'Ino qui était au dessus de lui, et qui elle même, avait en bouche Sasuke.

Après avoir tournés plusieurs fois de positions, ils s'endormirent tous sur le lit d'Ino, collés les uns aux autres. L'ambiance était bonne enfant et tout le monde riait. Dans 3 jours, il allaient être quelques kilomètre plus loin, les mains dans le sang, mais ensemble.

Que ce soit au combat ou dans une chambre, il faisaient une équipe détonante. Just In All Stories: Story Story Writer Forum Community. NaruHina kakairu,InoSasu et d'autres Le chapitre 6 enfin en ligne!

Chapitre 2 Le lendemain, a l'aube, on élimina un par un les prétendants au postes d'employer chez les Kuriyama. Il se passa une semaine sans grands évènements notable…Si Sasuke qui se fait reluquer par le fameux frère… C'est a partir de la deuxième semaine que le boss Kuriyama demanda à Naruto ou il pouvait se procurer deux ou trois prostituées pour lui et ses amis… - Bien sur, je peux vous donner une adresse, ou les filles sont sublimes… - Merci, je vous revaudrais ça.

Elle raccrocha rageusement et cria un bon coup. De toute façon on sera la s'il y a un problème… - Tu penses qu'on ne sait pas se défendre? Naruto pris alors la parole. Il faut que la famille soit au complet pour qu'on est qu'a faire le ménage une fois… - Ah oui… Hinata souri et captura la bouche du blond qui n'attendait que ça… S'en suivi un long baiser passionné entre eux. Il fit alors jouir Hinata… - Tu permets Naru, je savoure un peu… - Je suis a tes ordres… Puis il posa sa tête sur le ventre d'Hinata qui reprit une respiration normale après quelques minutes.

Ils prirent une douche rapide et chacun reparti vers leurs occupations. Elle possédait quand même de belles formes qui ne vous laissez tout sauf indifférent et avez de quoi vous mettre en appétit.

Je le suivais toujours de loin ,je me sentais relativement nerveuse. Je fis les cents pas devant chez lui, si cela continuait ainsi il allait finir par repérer ma présence. Aimer bien Sasuke était un doux euphémisme. Surtout depuis que tous ses amis les plus proches étaient mariés ou sur le point de le faire.

Elle se tenait assise dans le fauteuil ,que je lui avais proposé avant de me diriger vers la cuisine ,le dos bien droit. Choji est gentil mais je ne le connais pas vraiment assez…. Il y a aussi Shino mais lui par contre il me fait peur et pour couronner le tout ,il parle encore moins que toi. Et pour finir ,Saï, il en est hors de question, je finirais certainement par le tuer avant la fin.

Donc il ne me reste plus que toi pour me rendre ce service et…. Elle se stoppa net dans son discours en me regardant droit dans les yeux, le teint plus rouge que jamais.

Alors, comment allais-je lui annoncer ça et surtout comment allait-il le prendre? Certainement mal, le connaissant comme je le connais. Nous avons toutes suivi des cours théoriques sur se que nous devrons pratiquer mais ils nous restent quand même la pratique. Et que viens-je faire là dedans, dis-moi? Et puis de quoi as-tu peur? A moins que tu ne me trouves repoussante au point de ne pas pouvoir assurer. Elle me tentait vraiment trop dernièrement pour je puisse être raisonnable.

Je ne me formalisais pas de ce comportement car de toute façon, nous allions avoir des gestes beaucoup plus intimes dans un proche avenir. Où veux tu que nous allions pour commencer? Je levais la tête pour le regarder puis je me mis à sa hauteur ,si on peut dire.

Je sentis ses mains passer sous mon haut et me caresser la poitrine, les glissant sous mon soutien gorge pour y attraper un mamelon. Pendant ce temps, je fis glisser le haut de son peignoir le long de ses bras et il se retrouva torse nu face à moi, son vêtement de bain encore retenu par la ceinture de celui-ci.

Du coup je me retrouvais dans ses bras la poitrine complètement nue, il se jeta avec sa bouche sur la pointe de mes seins dressés et rougis par ses précédentes caresses. Je pris sa tête entre mes deux mains et le pressa contre mon sein. Je la vis ,les joues rougies par le plaisir que je lui avais procuré ,revenir doucement à elle.

Elle se retrouva face à mon membre gorgé de désir ,elle le regarda peu de temps ,avec intérêt avant de le prendre en main. Elle fit une légère pression autour de mon sexe puis elle commença de doux et électrisant va et viens le long de celui-ci. Sous cette nouvelle caresse ,je réagis encore plus vivement et lui en demandai encore plus. Elle me reprit pratiquement entièrement en elle et recommença ses va et viens. Je sentis alors une main se glisser sous mon menton puis me redresser pour que nous finissions les yeux dans les yeux.

Où as-tu appris tout cela? On reprendra une prochaine fois. Quand aurais-tu du temps à me consacrer? Alors à après demain, me dit-elle en se rhabillant. Elle voulu me faire une bise sur la joue mais je ne fus pas cet avis et je déplaçai ma bouche sous la sienne puis nous repartîmes dans un langoureux baiser. Elle se libéra et partit plus joyeuse que quand elle était arrivée.

Car je tenais quand même un tant soit peu à elle. Je soupirai puis repartis à mes occupations ,qui me parurent bien terne à présent. Il était pourtant plus de dix heures du matin ,le connaissant il devait être réveillé depuis un bon bout de temps. Ce fut une fois de plus ma nervosité qui parlait, plus on approchait de sa chambre plus je me sentais angoissée.

Elle était nerveuse, je le sentais à sa façon de se tenir devant moi. Et pour la première fois depuis son arrivée ,je remarquai sa tenue. Elle avait aussi attaché ses cheveux en deux nattes qui pendaient de chaque côté de son visage ,elle était adorable comme ça.

Je me penchai sur elle et captura ses lèvres dans un baiser plein de passion. Je le fis glisser à terre, baissais la tête pour atteindre ses seins où je déposais plusieurs baisers au dessus de son sous vêtements. Elle se tenait à présent entre mes bras juste vêtu de sa jupette.

Elle gémit de plus belle et que ses soupirs de plaisirs furent agréables à mon oreille. Je poussais un râle de mécontentement qui me valut un sourire en coin de sa part.

Je commençais à la frotter contre son membre tendu ,son râle sensuel se perdit au fond de ma gorge. Je descendis vers sa poitrine où je taquinai ses tétons avant de continuer mon exploration ,plus bas. Je me retrouvai à genou devant lui et baissa alors son pantalon et son boxer en un seul geste. Je pris sa verge turgescente entre mes mains et dirigea ma bouche vers celle-ci ,je la pris directement en bouche et commença de lent va et viens.

Il pris un de mes tétons entre ses lèvres ,à ce simple attouchement je me cabrai immédiatement dans un cri de bonheur. Je le sentis le prendre entre ses dents puis y passer sa langue pour mieux le savourer. Je la fis remonter plus haut sur le lit et me mis sur elle avant de reprendre sa bouche. Elle était déjà bien lubrifié ,je ne devrais pas avoir de problème ,si elle restait toujours aussi réceptive. Je déplaçais alors mon sexe vers son clitoris et le frotta contre celui-ci, se qui la détendit tout aussi vite.

Je repris son sein en bouche et donna des coups de langue circulaires sur celui-ci. Sakura étouffa son cri dans mon cou et je sentis ses ongles me déchirer les épaules lorsque je brisais enfin sa virginité. Je serrais les dents et me dis que comme cela nous étions quitte pour ce qui était de la douleur. Je me déversai en elle dans un long cri rauque. Je pleure juste parce que …Comment te dire.

A ces mots, je lui fis à nouveau un baiser. Et même si je ne suis pas le plus grand des orateurs je ne pouvais me permettre de rester muet devant un tel compliment. Il me souleva, je poussai un petit cri de surprise.

Alors laisses-moi être galant pour une fois, veux-tu me dit-il avec le regard assombrit. Avais-je dit ou fait quelque chose qui lui avait déplu sous la douche? Je me tournai vers lui pour le saluer avant de partir. Et peut-être arriverais-je à la posséder de nouveau.

Dans la cuisine, nous nous affairions à préparer le déjeuner. Elle me demanda des conseils culinaire que je lui donnai puis nous passions à table où nous mangions en silence. Elle se plaqua contre moi et passa ses bras autour de mon cou. Je me sentis soulever de terre puis délicatement déposer sur le bord du plan de travail.

Il se plaça entre mes jambes écartées sans pour autant arrêter notre baiser. Il passa sa main sur ma cuisse et la glissa sous ma culotte où il me caressa doucement le sexe. Il me suivit de peu en déposant sa semence en moi puis il posa sa tête dans le creux de mon épaule, le temps de retrouver son souffle. Une fois nos sens retrouvés nous nous séparâmes et rajustâmes nos tenues. Nous dinions rapidement puis après avoir refusé que je fasse la vaisselle, je lui annonçais mon départ.

Il proposa de me raccompagner jusque chez moi. Et puis tu as ta vaisselle à nettoyer. Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi. A savoir, quand nous reverrons-nous? Dis-moi, ce qui te semble le plus raisonnable pour toi.

Donc je décidais de couper la poire en deux. Elle se mit sur la pointe des pieds et me fit une bise sur la joue puis elle ouvrit la porte et me laissa seul avec mes pensées plus ou moins lugubres. Et pour une fois depuis des lustres, je dormis comme un bien heureux. Je la regardais dormir à côté de moi ,cela faisait presque trois mois que nous vivions notre relation ,si on pouvait appeler cela comme ça. Avec le temps nous avions bafoué toutes les règles que nous avions dressé peu de temps après notre accord.

A peine avions nous fini de nous rhabiller que notre baka de renard arriva. Tous les endroits de la maison de Sasuke avaient été le théâtre de nos jeux érotiques et sulfureux ainsi que celle de mon appartement. A part quand il devait partir pour des missions dont je ne faisais pas parti. Je regardais dans la pièce puis ne voyant personne je partis voir au bout de la pièce où se trouvait le cabinet de toilette.

Ce fut le bruit de la clenche qui me stoppa dans mon élan. Je reconnu immédiatement son odeur ,bien heureusement pour lui ,sinon il aurait traversé la fenêtre en volant. Ma petite culotte avait mystérieusement disparu ainsi que son pantalon. Avec le temps ,nous nous comportions presque comme un couple.

Attention il était tendre et attentionné avec moi et me glissais souvent des mots tendres mais tout cela restait dans le cadre de notre partenariat. Je partis sous la douche en ne cessant de penser au lendemain et donc à la fin de notre entente mutuelle. Accepterait-elle et ce même si elle avait un côté fleur bleu?


le sexe naruto sexe rapide

Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. J'espère que vous aimerez. Un entrainement par ladyvalerie. M 10 commentaire s. Raison du signalement Classement incorrect Infraction au règlement Autre. Taille de la police 12px 14px 16 px par défault 18px 20px 22px 24px. Espacement blocs 10 par défault 15 20 25 Aperçu Titre de chapitre Texte en gras Voix ambiguë d'un coeur qui au zéphyr préfère les jattes de kiwis. J'espère que vous aimerez Entrainement.

Pendant ce temps là ,je me cachais dans un recoin sombre de la ruelle qui se trouvait à proximité. Elle me suivait ou quoi? Dans lequel je fus ramené par ce baka de Naruto ,il y a de cela quelques années. Que pouvait-elle me vouloir? Je la vis prendre le même chemin que mon clone ,celui de ma maison.

Elle possédait quand même de belles formes qui ne vous laissez tout sauf indifférent et avez de quoi vous mettre en appétit. Je le suivais toujours de loin ,je me sentais relativement nerveuse. Je fis les cents pas devant chez lui, si cela continuait ainsi il allait finir par repérer ma présence. Aimer bien Sasuke était un doux euphémisme. Surtout depuis que tous ses amis les plus proches étaient mariés ou sur le point de le faire. Elle se tenait assise dans le fauteuil ,que je lui avais proposé avant de me diriger vers la cuisine ,le dos bien droit.

Choji est gentil mais je ne le connais pas vraiment assez…. Il y a aussi Shino mais lui par contre il me fait peur et pour couronner le tout ,il parle encore moins que toi.

Et pour finir ,Saï, il en est hors de question, je finirais certainement par le tuer avant la fin. Donc il ne me reste plus que toi pour me rendre ce service et…. Elle se stoppa net dans son discours en me regardant droit dans les yeux, le teint plus rouge que jamais. Alors, comment allais-je lui annoncer ça et surtout comment allait-il le prendre? Certainement mal, le connaissant comme je le connais. Nous avons toutes suivi des cours théoriques sur se que nous devrons pratiquer mais ils nous restent quand même la pratique.

Et que viens-je faire là dedans, dis-moi? Et puis de quoi as-tu peur? A moins que tu ne me trouves repoussante au point de ne pas pouvoir assurer. Elle me tentait vraiment trop dernièrement pour je puisse être raisonnable. Je ne me formalisais pas de ce comportement car de toute façon, nous allions avoir des gestes beaucoup plus intimes dans un proche avenir.

Où veux tu que nous allions pour commencer? Je levais la tête pour le regarder puis je me mis à sa hauteur ,si on peut dire. Je sentis ses mains passer sous mon haut et me caresser la poitrine, les glissant sous mon soutien gorge pour y attraper un mamelon.

Pendant ce temps, je fis glisser le haut de son peignoir le long de ses bras et il se retrouva torse nu face à moi, son vêtement de bain encore retenu par la ceinture de celui-ci. Du coup je me retrouvais dans ses bras la poitrine complètement nue, il se jeta avec sa bouche sur la pointe de mes seins dressés et rougis par ses précédentes caresses.

Je pris sa tête entre mes deux mains et le pressa contre mon sein. Je la vis ,les joues rougies par le plaisir que je lui avais procuré ,revenir doucement à elle. Elle se retrouva face à mon membre gorgé de désir ,elle le regarda peu de temps ,avec intérêt avant de le prendre en main.

Elle fit une légère pression autour de mon sexe puis elle commença de doux et électrisant va et viens le long de celui-ci. Sous cette nouvelle caresse ,je réagis encore plus vivement et lui en demandai encore plus. Elle me reprit pratiquement entièrement en elle et recommença ses va et viens.

Je sentis alors une main se glisser sous mon menton puis me redresser pour que nous finissions les yeux dans les yeux. Où as-tu appris tout cela? On reprendra une prochaine fois. Quand aurais-tu du temps à me consacrer? Alors à après demain, me dit-elle en se rhabillant. Elle voulu me faire une bise sur la joue mais je ne fus pas cet avis et je déplaçai ma bouche sous la sienne puis nous repartîmes dans un langoureux baiser. Elle se libéra et partit plus joyeuse que quand elle était arrivée.

Car je tenais quand même un tant soit peu à elle. Je soupirai puis repartis à mes occupations ,qui me parurent bien terne à présent.

Il était pourtant plus de dix heures du matin ,le connaissant il devait être réveillé depuis un bon bout de temps. Ce fut une fois de plus ma nervosité qui parlait, plus on approchait de sa chambre plus je me sentais angoissée. Elle était nerveuse, je le sentais à sa façon de se tenir devant moi.

Et pour la première fois depuis son arrivée ,je remarquai sa tenue. Elle avait aussi attaché ses cheveux en deux nattes qui pendaient de chaque côté de son visage ,elle était adorable comme ça.

Je me penchai sur elle et captura ses lèvres dans un baiser plein de passion. Je le fis glisser à terre, baissais la tête pour atteindre ses seins où je déposais plusieurs baisers au dessus de son sous vêtements.

Elle se tenait à présent entre mes bras juste vêtu de sa jupette. Elle gémit de plus belle et que ses soupirs de plaisirs furent agréables à mon oreille.

Je poussais un râle de mécontentement qui me valut un sourire en coin de sa part. Je commençais à la frotter contre son membre tendu ,son râle sensuel se perdit au fond de ma gorge.

Je descendis vers sa poitrine où je taquinai ses tétons avant de continuer mon exploration ,plus bas. Je me retrouvai à genou devant lui et baissa alors son pantalon et son boxer en un seul geste. Je pris sa verge turgescente entre mes mains et dirigea ma bouche vers celle-ci ,je la pris directement en bouche et commença de lent va et viens. Il pris un de mes tétons entre ses lèvres ,à ce simple attouchement je me cabrai immédiatement dans un cri de bonheur. Je le sentis le prendre entre ses dents puis y passer sa langue pour mieux le savourer.

Je la fis remonter plus haut sur le lit et me mis sur elle avant de reprendre sa bouche. Elle était déjà bien lubrifié ,je ne devrais pas avoir de problème ,si elle restait toujours aussi réceptive. Je déplaçais alors mon sexe vers son clitoris et le frotta contre celui-ci, se qui la détendit tout aussi vite.

Je repris son sein en bouche et donna des coups de langue circulaires sur celui-ci. Sakura étouffa son cri dans mon cou et je sentis ses ongles me déchirer les épaules lorsque je brisais enfin sa virginité. Je serrais les dents et me dis que comme cela nous étions quitte pour ce qui était de la douleur.

Je me déversai en elle dans un long cri rauque. Je pleure juste parce que …Comment te dire. A ces mots, je lui fis à nouveau un baiser. Et même si je ne suis pas le plus grand des orateurs je ne pouvais me permettre de rester muet devant un tel compliment. Il me souleva, je poussai un petit cri de surprise. Alors laisses-moi être galant pour une fois, veux-tu me dit-il avec le regard assombrit.

Avais-je dit ou fait quelque chose qui lui avait déplu sous la douche? Je me tournai vers lui pour le saluer avant de partir. Et peut-être arriverais-je à la posséder de nouveau. Dans la cuisine, nous nous affairions à préparer le déjeuner. Elle me demanda des conseils culinaire que je lui donnai puis nous passions à table où nous mangions en silence.

Elle se plaqua contre moi et passa ses bras autour de mon cou. Je me sentis soulever de terre puis délicatement déposer sur le bord du plan de travail. Il se plaça entre mes jambes écartées sans pour autant arrêter notre baiser. Il passa sa main sur ma cuisse et la glissa sous ma culotte où il me caressa doucement le sexe.

Il me suivit de peu en déposant sa semence en moi puis il posa sa tête dans le creux de mon épaule, le temps de retrouver son souffle. Une fois nos sens retrouvés nous nous séparâmes et rajustâmes nos tenues. Nous dinions rapidement puis après avoir refusé que je fasse la vaisselle, je lui annonçais mon départ. Il proposa de me raccompagner jusque chez moi. Et puis tu as ta vaisselle à nettoyer. Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi.

A savoir, quand nous reverrons-nous? Dis-moi, ce qui te semble le plus raisonnable pour toi. Les meilleures positions pour tomber enceinte.

Les meilleures positions pour tomber enceinte Pour tomber enceinte, pas de règles, sauf bien sûr, celle de faire l'amour pendant l'ovulation… Bien que la position idéale pour tomber enceinte soit une légende, mieux vaut ne pas avoir la force de la gravité contre soi, préférant, par conséquent, les positions qui favorisent la descente du sperme à proximité du col de l'utérus. Le bateau ivre pour tomber enceinte.

L'aurore boréale pour tomber enceinte. La danse aux joyeuses faveurs pour tomber Le pousser tirer pour tomber enceinte. La caresse roulante pour tomber enceinte. Le tigre pénétrant pour tomber enceinte. Shiva et la gazelle pour tomber enceinte. L'acrobate pour tomber enceinte. La brouette thaïlandaise pour tomber enceinte. La brouette pour tomber enceinte. Le missionnaire pour tomber enceinte. La fleur éclatée pour tomber enceinte.

Le lotus renversé pour tomber enceinte. Le charmeur de serpent pour tomber enceinte. La culbute pour tomber enceinte. La chaise longue pour tomber enceinte. Le néophyte pour tomber enceinte.






Plaque tournante de sexe bd sexe

  • Je descendis vers sa poitrine où je taquinai ses tétons avant de continuer mon exploration ,plus bas. Je me mis à rire.
  • Cela serait-il suffisant, peut-être ne pourrais-je plus me passer de son corps car en trois jours, elle était devenue une vrai drogue pour moi ou plutôt le sexe avec elle était devenue une véritable addiction pour moi.
  • Bien sur le mot d'ordre c'est aucun survivant.
  • Sex marocaine le sexe PornHub
  • Sexe amteur vidéo scène de sexe



Sexe femmes zoophilie


Naruto promenait ses mains sur le corps d'Hinata qui ne se fit pas prier pour enlever la totalité de ses vêtements. Ce qui permit a une tête blonde d'apparaître dans l'entre jambe de la brunette qui gémissait déjà sous les coups de langues de son Naru… Celui ci pris son temps pour la faire jouir… Il passait très lentement sa langue sur le bourgeon rougit de désir, s'arrêtant parfois, le suçant comme un bonbon, durcissant sa langue, l'enfonçant le plus profondément dans les replis de peau protégeant ce petit bout de chair si réceptif.

Selon les ordres de sa demoiselle, Naruto continua plus rapidement sont travail oral. Selon les coups de langues donnés, il pouvait sentir le corps d'Hina se cambrer ou trembler de désir. Il fit alors jouir Hinata…. Puis il posa sa tête sur le ventre d'Hinata qui reprit une respiration normale après quelques minutes.

Elle lui lança un regard irrésistible qu'elle seule savait faire. C'était celui qui disait, tu es mon super héros et le seule qui puisse étancher ma soif de sexe… Naruto ne tarda pas a cette invitation et se déshabilla en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

Il fut agréablement surpris de voir qu'Hinata lui demandait de se coucher. A son tour elle pris la hampe fièrement tendue de Naruto entre ses lèvres et commença alors a le lécher, puis avec une main massait délicatement une de ses bourses. Naruto haletait de plaisir. Elle pris alors le sexe tendu dans sa bouche et commença un mouvement de va et vient.

Naruto posa alors une main sur son épaule, il tremblait, gémissait, puis Hinata empêcha Naruto d'éjaculer et se jeta a califourchon sur lui. Elle glissa lentement alors sur la virilité de Naruto, les yeux plongées dans les siens, puis le blond commença des mouvements circulaires, la brune frémit mais son visage était toujours souriant.

Naruto qui voulais la torturer encore un peu, bougeât son bassin très rapidement laissant Hinata surprise. Puis il lui rendis un sourire et Hinata se mit a aller le venir sur Naruto qui aidait ses mouvements en la tenant par la taille.

Hinata s'accrocha alors aux bras de son blond comme pour ne pas perdre pieds. Elle gémissait a chaque fois que Naruto était au plus profond d'elle, qui lui se délectait de voir un si beau spectacle. Hinata empalée sur lui, les yeux vers le ciel, la tête légèrement penchée en arrière, ses seins qui rebondissaient a chaque mouvements de bassin… S'il n'avait pas eu les mains prises il les auraient touchés, les caressant, les petrissants légèrement.

Il fit un dernier mouvement de bassin et Hinata jouit de tout son être. Naruto toujours en elle jouit a son tour mais ne se retira pas. Il savait a quel point Hina aimait le sentir en elle.

Elle passa alors ses jambes derrière Naruto qui s'assit en tailleur, ce qui l'amena directement vers les seins de la belle, qu'il pris soin bien sur de lécher ardemment. Naruto fut le dernier a arriver au QG sous les regards de ses coéquipiers qui se doutaient bien de se qu'il avait fait de son temps libre. Je compte sur vous pour faire le grand ménage. Débrouillez vous pour que personne ne sorte de la maison. D'après une conversation téléphonique qu'a surpris Shika, les hommes de la famille seront réunis dans le grand salon tandis que les femmes et enfants seront a l'étage.

Bien sur le mot d'ordre c'est aucun survivant. Pas d'état d'âmes…Je veux du travail propre, sans indices, n'omettez rien! Elles ont proposer de s'occuper des hommes… J'y est adjoins Lee, Naruto, et Neji. Chôji, Kiba et Shikamaru a l'étage et le reste vous fouillerez la maison a la recherche d'éventuels témoins, survivants ou autre…puis brûler tout.

Tout le monde a compris? Au QG, Kakashi relisait quelques dossiers sur les membres de cette famille. Quelqu'un tapa a la porte. Iruka s'était assis en face de Kakashi et le regardait bizarrement. Soudain Kakashi bondi de son bureau et attrapa Iruka par le col. Kakashi et Iruka s'empressèrent de s'embrasser, ainsi il passa par dessus le bureau de son amant pour le serrer contre lui. Iruka s'exécuta sans attendre, tout en défaisant la chemise du chef de la sécurité de Konoha.

Il passa alors la main sur son torse pâle. En moins de deux, Iruka avait les doigts de son amant dans la bouche et les suçotaient rapidement. Une fois bien humidifiés Kakashi inséra un premier doigt, puis un second, et enfin un troisième. Il prit quand même le temps de bien préparer Iruka puis fit glisser son pantalon ainsi que son boxer a ses chevilles, et commença a pénétrer Iruka avec douceur. Celle ci fut passagère. Iruka était accoudé au bureau de Kakashi et gémissait bruyamment… l'argenté commença des mouvements de bassin plus ample et plus profonds, son compagnon hurla de plaisir et l'encouragea a continuer de plus belle.

Puis Iruka jouit et Kakashi le suivi de prés. Après cette étreinte, courte mais intense, Kakashi se rhabilla rapidement, ainsi qu'Iruka qui parti très rapidement du bureau après s'être échangé un baiser court mais aussi intense.

Le lendemain soir était arrivé bien vite et ont pu voir sonné a l'entrée des Kuriyama 3 bombes: Sakura portait une minijupe en cuir avec un petit haut ayant un décolleté a s'en faire décroché la mâchoire. Ino portait une robe aussi courte que la jupe de sa consoeur, et Hinata un pantalon moulant en cuir qui faisait ressortir ses formes et d'un haut du même acabit que Sakura.

Elles pénétrèrent dans le salon ou étaient assis 5 hommes, d'environs 50 ans, déjà bien partis dans la soirée. Kuriyama demanda a Ino un streap tease qu'elle exécuta sur le champs…. Pendant que les hommes bavaient devant une Ino qui ondulait ses hanches sensuellement, Hinata se proposa d'aller leurs servir un verre.

A peine avions nous fini de nous rhabiller que notre baka de renard arriva. Tous les endroits de la maison de Sasuke avaient été le théâtre de nos jeux érotiques et sulfureux ainsi que celle de mon appartement. A part quand il devait partir pour des missions dont je ne faisais pas parti.

Je regardais dans la pièce puis ne voyant personne je partis voir au bout de la pièce où se trouvait le cabinet de toilette. Ce fut le bruit de la clenche qui me stoppa dans mon élan. Je reconnu immédiatement son odeur ,bien heureusement pour lui ,sinon il aurait traversé la fenêtre en volant. Ma petite culotte avait mystérieusement disparu ainsi que son pantalon. Avec le temps ,nous nous comportions presque comme un couple.

Attention il était tendre et attentionné avec moi et me glissais souvent des mots tendres mais tout cela restait dans le cadre de notre partenariat. Je partis sous la douche en ne cessant de penser au lendemain et donc à la fin de notre entente mutuelle.

Accepterait-elle et ce même si elle avait un côté fleur bleu? Cette simple pensée me donna une impression de malaise. Nous avions pratiquement tout expérimenté ensemble sauf les trucs un peu trop lubrique ou violent. Je passais ma langue entre ses lèvres pour entrainer la sienne dans une danse lascive. Nous nous étions déshabillés très rapidement et elle se retrouva coincée et nue contre la porte. Je descendis de sa bouche à son sexe en goutant son corps sur toute la longueur. Elle caressa mon membre elle aussi avec sa main mais surtout avec sa bouche puis je la fis mienne là debout tout contre la porte.

Lui répondis-je médusé mais très tenté par cette proposition particulièrement alléchante. Je vis apparaitre devant mes yeux ébahis un tube de lubrifiant. Je me mis à rire. Je la pénétrais doucement pour ne pas lui faire trop de mal. Je continuais ma pénétration centimètre par centimètre quand elle fut décontractée ,une fois entièrement en elle ,je lui demandai si cela allait et elle me répondit que je pouvais continuer.

Je pus alors prendre de la vitesse et nous atteignirent tous les deux un orgasme fulgurant. A peine debout , je le vis sortir de la salle de bain avec une petite serviette autour de la taille. Je le détaillai un moment ,il était vraiment sublime. Tout cela allait me manquer ,il allait me manquer ainsi que la chaleur de ses bras , la douceur de ses caresses sur mon corps.

Il pouvait se montrer sombre et froid mais jamais violent ,avec une femme je veux dire. Je passais devant lui en vitesse en lui lançant un rapide bonjour puis partis sous la douche ,moi aussi. Où je laissais libre cours à mes larmes. Il relâcha ma bouche et me garda contre lui puis il me laissa finalement partir pour que je me prépare pour une dure et longue journée de travail.

Etait-il content que notre histoire se termine à minuit. Je passais mes heures de travail dans les nuages en me posant énormément de questions. Pouvais-je lui demander de continuer notre aventure juste pour le plaisir? Elle avait des nausées et aussi des vomissement depuis quelques jours mais comme elle était affiliée à notre hokage ,je dus lui envoyer. Mais bon je me sentais parfaitement bien ,juste un peu fatiguée par mes courtes nuits mais bientôt cela serait terminé.

Mais où était-elle, bon sang? Je la fis se diriger directement dans ma chambre où elle me laissa pour se nettoyer rapidement puis revint vers moi encore habillée. Moins de cinq minutes plus tard, elle dormait comme une masse. Je lui déposais plusieurs baisers papillons sur son visage. Je ne sais pourquoi mais je ressentais le besoin de ce petit rituel tous les soirs où je dormais à ses côtés.

Je la regardais dormir et pris alors une grande décision. Alors autant que je lui fasse ma demande mais acceptera-t-elle? De toute façon ,elle ne pouvais que refuser. Celui-ci avait passé un bras en travers de ma taille et me tenais fermement contre lui. Avec quelques mouvements de hanches contrôlée je lui fis reprendre de la vigueur puis je me déhanchai sur lui avec frénésie puis lorsque je fus foudroyer par la jouissance ,il reprit les choses en main. Nous étions allongés tous les deux côtes à côte essoufflés et en nage mais comblés.

Cela me ferai presque regretter de mettre fin à cette liaison. Il se redressa sur un coude et me regarda dans les yeux avec une lueur étrange qui se reflétait au fond de ceux-ci.

Alors ça te dis Samedi? Elle me laissa là, seul dans mes pensées amères après ses merveilleux moments passés ensemble. Dorénavant, je la voyais autrement que comme mon amante que je culbute sans que tout le monde ne soit au courant. Elle méritait plus que ça, je voulais plus pour elle que ce rang de femme objet.

Elle était vêtue de sa tenue médicale ,les bras chargés de dossiers et la voir vêtue ainsi me rendait toujours aussi fou de désir pour elle. Je supportais de moins en moins son absence, toute sa délicieuse et joyeuse petite personne me manquait. Je me réveillais souvent la nuit avec une place vide et froide à mes côtés.

Puis je la quittai. Que pouvais-je y faire de toute façon? Je peux vous dire que les murs ont tremblé pendant notre querelle ,tout le bâtiment avait du entendre mes récriminations. Alors plutôt que de me faire rejeter une fois de plus je préférais végéter seule au fond de mon lit. Et puis quelle importance après tout personne ne venait me voir. Et pourquoi pas après tout, je ne manquerais à personne. Mais elle la soupçonnait de rester cloitrée chez elle.

Je ne le connaissait que très peu car la plupart du temps je passais discrètement par sa fenêtre. Mais que lui arrivait-il?

Je pense que nous avons dépassé depuis longtemps le stade de la simple amitié. Machinalement, je lui essuyais puis embrasser chacun de ses yeux. Le lotus renversé pour tomber enceinte.

Le charmeur de serpent pour tomber enceinte. La culbute pour tomber enceinte. La chaise longue pour tomber enceinte. Le néophyte pour tomber enceinte.

Les plus belles photos de naissance de Les remèdes naturels pour soulager les maux de la Quel sport pendant la grossesse? Comment soulager le mal de dos pendant la grossesse? Quels sont le poids et la taille de bébé tout au Voir plus de Diaporamas. La newsletter grossesse Je m'abonne.

le sexe naruto sexe rapide